Chauffe eau

Affiner la sélection (0)

Marques

Offres

Volume litres

Pour bénéficier d’un confort régulier à la maison ou au travail, l’installation d’un chauffe-eau est indispensable. Pour vous aider à y voir plus clair dans l’offre de chauffe-eau nous vous... Lire la suite

Chauffe-eau : faire le bon choix pour un confort quotidien

Pour bénéficier d’un confort régulier à la maison ou au travail, l’installation d’un chauffe-eau est indispensable. Pour vous aider à y voir plus clair dans l’offre de chauffe-eau nous vous présentons ici les multiples modèles qui existent.

  • Chauffe-eau électrique à accumulation

Nommé aussi « ballon » ou « cumulus », ce modèle est une cuve émaillée pleine d'eau dans laquelle baigne la résistance électrique. Même si ce produit est volumineux et nécessite une place conséquente pour l'installer, la capacité doit être étudiée pour répondre suffisamment aux besoins de votre consommation d'eau chaude. Ne sous-estimez pas votre consommation !

Au niveau du raccordement, le chauffe-eau doit être alimenté par une sortie de câble à capot. Une mesure sécuritaire valable pour tous les appareils électriques de haute puissance.

Pensez à bien fixer ce type de chauffe-eau lourd qui stocke beaucoup d'eau. Utilisez un jeu de fixation adapté pour le positionner sur un mur porteur avec des chevilles dédiées et un kit de cerclage. La fixation murale est possible jusqu'à un poids de 200 kg. Pour les plus petits modèles, de l'ordre de 10 litres ou plus, vous pouvez le poser sur un simple trépied.

  • Chauffe-eau électrique instantané

À la différence du précédent modèle, le chauffe-eau instantané ne chauffe qu'au moment où l'eau est réellement tirée. Vous n'avez pas le risque de vous retrouver sans eau chaude. En contrepartie, il demande une forte puissance électrique, pouvant nécessiter de monter la puissance du compteur électrique. Ce type d'équipement est plutôt envisagé pour les points d'eau secondaires, loin du ballon ou de la chaudière.

  • Chauffe-eau thermodynamique

Le cumulus thermodynamique, capte l'énergie gratuite présente dans l’air et permet de consommer entre trois et quatre fois moins d'énergie.

  • Le chauffe-eau gaz à production instantanée ou à accumulation

Le chauffe-eau à gaz doit être raccordé à un réseau de distribution ou à une citerne de gaz. Ces chauffe-eaux nécessitent une révision annuelle.

Bien choisir la capacité de son ballon

Le choix de la taille d'un cumulus dépend des habitudes de consommation du foyer et du nombre de personnes qui y résident. Pour faire simple, comptez 50 litres par personne. C'est une moyenne qui peut varier sensiblement selon vos habitudes. Sachez qu'une douche fait consommer 30 à 60 litres et jusqu'à 150 litres pour se plonger dans un bain ! Si vous prenez beaucoup de bain, cette évaluation doit être revue à la hausse. De la même manière, se laver les mains, consomme en moyenne 5 litres et la vaisselle 30 litres.

Vous pouvez calculer ce chiffre en vous référant à votre compteur d'eau. Le montant de votre consommation doit être divisé par 1,8 pour tenir compte du fait que l'eau chaude est mélangée à de l'eau froide à chaque usage.

Ballon horizontal ou vertical ?

Faire rentrer un cumulus chez soi n'est pas toujours une mince affaire. Dans certains logements, la place vient à manquer pour le chauffage de l’eau. Les fabricants proposent des formes et des installations différentes.

Les ballons verticaux sont les plus courants. Les ballons horizontaux quant à eux sont installés d'une façon allongée, ils peuvent l'être à différentes hauteurs. Du sol, au milieu du mur, jusqu'au plafond pour gagner de la place, tout est envisageable à condition de disposer de la longueur nécessaire. Le seul inconvénient de ces modèles est leur forme cylindrique assez imposante.

Le type de résistance

Il existe deux type de résistance : blindée ou stéatite.

  • La résistance blindée : une résistance au contact de l'eau qui peut, au fil du temps, perdre en efficacité à cause de présence de tartre. Si votre chauffe-eau est entartré, la résistance sera plus gourmande en consommation électrique
  • La résistance stéatite : grâce à l’intégration de la résistance dans un fourreau, elle n'est pas directement en contact avec l'eau. Elle s'use moins vite et les consommations électriques sont constantes avec le temps. Autre avantage non négligeable : cette résistance peut être nettoyée sans vider la cuve. Dans une région très calcaire, choisir ce modèle est une valeur sûre !

Les différents types d'anodes

Toutes les cuves des chauffe-eau disposent d'une couverture en émail, protégeant le dispositif de la corrosion. Afin de stopper la corrosion au niveau des microfissures, les cuves disposent d'une anode, un système efficace d'anti-corrosion.

  • Anode à courant électrique imposé (ACI)

Grâce à la présence d'une petite tension électrique avec le titane, l'anode empêche les particules corrosives présentes dans l'eau de se mêler au métal et au cuivre. Une anode inusable si la dureté de l'eau reste bien conforme à ceux qui préconisé pour le modèle acheté. Avec cette petite surveillance, ce type de modèle se garde longtemps !

  • Anode au magnésium

Aussi nommée anode sacrificielle, le magnésium de ce modèle va sécuriser les microfissures pour les protéger. À savoir pour le dépannage : quand cette anode est usagée, il faut penser à la remplacer.

  • ACI Hybride

Un dispositif qui combine l'effet de deux éléments car l'ACI hybride est en titane enrobé de magnésium. Un modèle qui représente le haut de gamme et résiste contre les eaux les plus agressives. Son fonctionnement : le magnésium se déplace de l'anode vers les points fragilisés de la cuve via un système de champ électrique. Pour une cuve protégée et le maintien d’un équipement performant, la dureté de l'eau se surveille, tout comme la présence de calcaire. Elle peut se régler facilement si vous êtes équipé d'un adoucisseur d'eau.

Derniers produits vus