VMC

Affiner la sélection (0)

Catégories

  • Électricité
  • VMC (69)

Marques

Si vous souhaitez évacuer l’humidité d’une pièce ou renouveler l’air ambiant, la ventilation naturelle par ouverture des fenêtres en plus des grilles traditionnelles a ses limites. La perte de... Lire la suite

Ventiler sa maison, les différents types de VMC

Si vous souhaitez évacuer l’humidité d’une pièce ou renouveler l’air ambiant, la ventilation naturelle par ouverture des fenêtres en plus des grilles traditionnelles a ses limites. La perte de chaleur est considérable et peu pratique. Pour réguler le renouvellement de l’air de votre domicile, une Ventilation Mécanique Contrôlée est un équipement plus que nécessaire. La pose d’une VMC assure un apport continu et régulé de l’air dans votre logement.

Il existe aujourd’hui plusieurs solutions de ventilation. Vous pouvez opter pour un extracteur d'air intermittent ou permanent, une VMC simple flux, double flux, autoréglable ou hygroréglable.

Sachez qu’afin de mettre en place facilement votre système de ventilation, Bricozor vous propose tout le matériel nécessaire : la VMC prête à être installée, les conduits adéquats pour équiper entièrement votre logement ainsi que des rouleaux de ruban aluminium pour assurer l’étanchéité des conduits de VMC. Petit tour d’horizon du fonctionnement des différentes installations avec nos marques de confiance dont Vortice, Unelvent à Atlantic.

La VMC simple flux autoréglable

Le système de ventilation le plus courant est la Ventilation Mécanique Contrôlée simple flux. L’air neuf est apporté en continu et de façon régulée via un système motorisé qui va ensuite se diffuser dans le logement pour absorber chaleur et humidité.
Cet air bien chargé est extrait des pièces les plus humides comme la cuisine ou la salle de bains via des bouches et des gaines d’extraction. Ces gaines achemineront l’air vicié à l’extérieur. Un mouvement d’air entièrement dirigé par un ventilateur inversé et généré par un moteur électrique. Ce dernier est généralement installé au sein d’un lieu peu passant, par exemple dans les combles ou la buanderie. Toutefois, si le moteur peut être installé à l’abri de la pluie dans des combles, les bouches d’extractions qui rejettent l’air vicié doivent quant à elle donner sur l’extérieur. En effet, cela pourrait faire stagner de l’humidité dans des combles.

L’air frais entre dans l’habitation depuis de petites grilles d’aération souvent posées près des fenêtres dans les pièces de vie. Alors que la loi impose leur pose depuis de nombreuses années, ces grilles qui sont souvent fixes doivent juste être changées par des grilles autoréglables afin de pouvoir moduler le débit d’air entrant.

Pour la pose des gaines d’extraction, il est possible de la réaliser en branche ou en pieuvre. Pour cette première solution, différentes bouches d’aération sont raccordées au même conduit, un système idéal pour les logements présentant une architecture compliquée. Avec la deuxième option, chaque bouche possède son propre conduit d’aération.

L’entretien de ce système est assez simple. Il est conseillé de nettoyer une à deux fois par an la roue du ventilateur, les entrées d’air, mais aussi les bouches d’aération afin d’éliminer la poussière qui a tendance à stagner à ces endroits.

La VMC simple flux hygroréglable

Ce système de Ventilation Mécanique Contrôlée propose plus d’économie d’énergie. Avec un renouvellement de l’air qui se veut maîtrisé, il est optimisé en fonction du taux d’humidité. Grâce à des bouches autonomes et intelligentes qui se déclenchent suivant votre mode de vie et le taux d’humidité réel des pièces. Concrètement, si vous cuisinez ou si vous prenez une douche, le système se met en route. Un système parfois un peu plus bruyant, mais adapté à votre consommation, qui peut se révéler économique au fil des années et qui nécessite moins d’investissement par rapport à une VMC double flux. Les bouches hygroréglables sont compatibles avec les VMC double flux et simple flux. En général posé en extraction de l’air vicié, il est aussi possible d’installer des bouches hygroréglables sur les entrées d’air. Avec cette configuration, l’air entrant est ajusté selon le taux d’humidité de chaque pièce.

La VMC double flux : extraction de l’air pollué et insufflation d’air neuf en simultané

Par rapport à un système de VMC simple flux, le double flux n’a pas besoin de la mise en place d’entrées d’air vers les fenêtres. L’air entrant provenant de l’extérieur va passer dans des filtres et il va ensuite être diffusé au sein des différentes pièces de vie. Comme un système classique, l’air pollué sera extrait et ces deux flux d’air vont se rencontrer au sein d’un échangeur thermique. L’énergie de l’air vicié sera récupérée permettant en hiver d’insuffler de l’air à une température plus tempérée et ainsi de réaliser une économie d’environ 20 % sur la facture de chauffage. En effet, la chaleur ne sera pas extraite du logement, elle sera réexploitée ce qui engendrera une moindre production de chaleur.

Derniers produits vus