Disjoncteur

Affiner la sélection (0)

Marques

Prix (€)

  • Min: 6

    Max: 200

Le disjoncteur est un dispositif du tableau électrique présent dans toutes les habitations (maisons, appartements) et les immeubles de bureaux. Sa fonction est essentielle dans l’alimentation... Lire la suite

Le disjoncteur : rôle et fonctionnement

Le disjoncteur est un dispositif du tableau électrique présent dans toutes les habitations (maisons, appartements) et les immeubles de bureaux. Sa fonction est essentielle dans l’alimentation électrique : il protège les circuits en coupant le courant en cas de surcharge ou de court-circuit. Élément de sécurité, le disjoncteur garantit la sécurité dans le logement et celles des personnes qui y vivent. Voici quelques éléments d’information sur le disjoncteur électrique.

À quoi sert un disjoncteur électrique ?

L’ensemble d’une installation électrique et les appareils sont obligatoirement reliés à un disjoncteur, situé dans le tableau électrique. Le disjoncteur a pour rôle de protéger le logement ou le bureau des courts-circuits ou d’une surtension et ainsi d’éviter un incendie. En cas de surcharge électrique, une bobine crée un champ magnétique afin d’ouvrir les contacts du disjoncteur. Le disjoncteur comprend également un dispositif thermique, qui se déforme progressivement au fur et à mesure que la chaleur augmente et qui finit par ouvrir le circuit.

Où se trouve le disjoncteur électrique ?

Le disjoncteur électrique est situé dans le tableau électrique. Il est placé en fin de ligne et constitue le point d’arrivée et de sortie de tous les fils électriques alimentant les prises et interrupteurs de la maison. Il surveille ainsi l’intensité de la ligne et la coupe en cas de surtension ou si un incident est déclaré. C’est un élément obligatoire dans toutes les installations électriques.

Les deux types de disjoncteurs

Il existe deux types de disjoncteurs : le disjoncteur électrique général et le disjoncteur différentiel.

  1. Le disjoncteur électrique général
  2. Le rôle du disjoncteur électrique général n’est pas de protéger les personnes. Il surveille en permanence si la consommation du logement est cohérente par rapport à la puissance souscrite. Ainsi en cas de surpuissance due par exemple à un trop grand nombre d’appareils en marche simultanément, le risque de surchauffe étant réel, le disjoncteur électrique général va se mettre en position off et couper l’ensemble de l’alimentation électrique.

  3. Le disjoncteur différentiel
  4. Le disjoncteur électrique différentiel a pour rôle de protéger les circuits d’une installation électrique et, par ricochet, les personnes d’un risque d’électrocution. Il détecte ainsi les courts-circuits et les fuites d’électricité. Il protège aussi les appareils électroménagers contre une surcharge électrique qui pourrait griller leur résistance.

Des disjoncteurs réarmables

Si votre habitation est ancienne, vous avez certainement des fusibles. Ce sont eux qui vont détecter les surtensions et faire sauter l’alimentation électrique en cas de danger. Leur utilisation est simple, mais dès qu’ils sautent, il faut les changer, car ils sont grillés et donc inopérants. Le disjoncteur électrique n’a pas ce souci : il est réarmable. Cela signifie simplement qu’une fois le problème réglé, il vous suffit de le remettre en position « on ». Les disjoncteurs ont donc une très longue durée de vie.

Combien coûte un disjoncteur ?

Selon la marque, la taille du tableau électrique et la puissance choisie, le prix d’un disjoncteur électrique varie. Ainsi un disjoncteur différentiel va coûter de quelques euros à 200 €. De son côté un disjoncteur général verra son prix varier de 50 à 150 € environ. En plus de l’achat d’un disjoncteur, il faut prendre en compte le coût de l’installation. Cette dernière doit être réalisée par un professionnel de l’électricité.

Derniers produits vus