Butée de porte push to open Pin-à visser HETTICH

5.0/5 sur 1 avis

À partir de 5,52 € TTC

  • Butée Push-to-Open conçue spécialement pour un système d'ouverture de portes sans poignée !
  • Pour portes de placard en applique, semi-applique et rentrante
  • Compatible avec charnière Hettich Push to open

Choisissez vos options :

  • Coloris

 

En stock

Chez vous dans 48 h

Éligible à ces modes de livraison :

  • À domicile : à partir de 6,90 €
  • En point relais : 7,90 €

Ces produits similaires pourraient aussi vous intéresser :

Descriptif

Butée Push-to-Open conçue spécialement pour un système d'ouverture de portes sans poignée !

Une légère pression suffit pour une ouverture pratique de la porte. Un élément support simple est à visser sur le caisson : il permet ensuite de fixer sans outillage le véritable mécanisme d'ouverture de la porte. Le mécanisme d'ouverture d'une longueur spéciale agit alors à l'encontre du dispositif de blocage.

Cette butée est compatible avec toutes les charnières de modèle automatique.

Pour portes en applique, semi-applique et rentrante. 

 

Les avantages produit

  • Butée Push-to-Open pour un système d'ouverture de portes sans poignée !
  • Une légère pression suffit pour une ouverture pratique de la porte.
  • Pour plus de simplicité, cette butée est compatible avec toutes les charnières de modèle standard !

Contenu du colis

Ensemble : Push to open pin+ 1 adaptateur (partie supérieure et inférieure)

Technologies, normes, labels et garantie

  • P2O hettich
  • ouv_portes
  • hettich

Caractéristiques techniques

Course Longue 
Fixation A visser 
Marque HETTICH 
Matière Plastique 
Type Butée de porte 
Unité de vente 1 ensemble 
Usage Porte sans poignée 
Code fabricant
  • 9089601
  • 9089587
  • 9089626
Coloris

Documentation supplémentaire

Documents PDF à télécharger

Les clients ayant vu ce produit ont également consulté :

Avis clients

Résumé des évaluations

5.0/5 sur 1 avis

5 étoiles 1
4 étoiles 0
3 étoiles 0
2 étoiles 0
1 étoile 0

Évaluations

  • Avis Anonyme

    Rédigé le 11 décembre 2014

    le top